Local d’activités nautiques à Rabat

projet_019_Local_activites_nautiques_page_008

Localisation du projet

Le projet se situe à proximité du pont Hassan II sur les quais de la séquence I de la vallée du Bouregreg de
l’Avenue Al Marsa à Rabat. Il consiste en la création d’un espace dédié aux passionnés des sports nautiques.
A cet effet il contiendra des locaux d’accueil, des vestiaires, ainsi qu’un espace de stockage de bateaux de
type Laser et Optimist.

Principes d’implantation urbaine

Conformément à la demande du maitre d’ouvrage, le bâtiment est encastré d’un mètre dans le sol
et se place sur la côte de marnage qui est à 2.26 NGM. L’entrée principale des utilisateurs est à l’ouest,
et l’entrée des bateaux à l’est. Chacune des entrées bénéficie d’une rampe d’accès permettant d’un côté
d’arriver aisément depuis les escaliers de la promenade, et de l’autre côté, aux bateaux de manœuvrer pour
entrer dans le bâtiment. La hauteur du bâtiment est de 4.43m en partant de la côte 3.43 NGM. Le projet se
situe en proue d’une succession de bâtiments dédiés aux activités nautiques. C’est un bâtiment à 5 façades,
puisqu’il est visible depuis l’esplanade de la tour Hassan et depuis le pont Hassan II, donc une attention
particulière est donnée au traitement de sa toiture. Les accès de part et d’autre se font à l’aide de rampes
permettant de descendre d’un mètre jusqu’au niveau 0 du projet qui se situe à 2.46 NGM. Ces rampes font
partie de la parcelle, celle des bateaux se situe à l’intérieur, tandis que celle des usagers, accompagnée d’un
escalier se trouve à l’extérieur dans un espace abrité du bâtiment. La façade d’accueil est en retrait de la limite
parcellaire.

L’imaginaire du port

S’inspirant des hangars à bateaux traditionnels que l’on peut trouver dans les quais portuaires, le parti
architectural du projet est de créer un parallélépipède dont les murs et la toiture en pente se prolongent par
le même matériau. Ce choix permet de donner une identité ancrée dans l’imaginaire portuaire, tout en lui
conférant une esthétique différenciée des bâtiments à toiture terrasse l’avoisinant.

Organisation spatiale

Le bâtiment est organisé en 3 bandes programmatiques successives. De l’ouest à l’est, on y trouve l’accueil
avec le bureau du responsable, les vestiaires et les WC, ainsi que les espaces de stockage des bateaux.
Cette répartition est induite par la volonté d’orienter l’accueil vers la promenade le long des quais à l’Ouest,
et le stockage vers le plan incliné à l’Est.
Le volume de l’accueil est orienté uniquement sur la promenade. C’est un grand espace largement vitré,
et jouissant d’une double hauteur accentuée par l’effet de la sous face de la toiture. Il sera habillé en bois
lamellé collé, afin de rappeler l’intérieur des bateaux. Cette identité visuelle est lisible depuis l’espace public.
Par ailleurs, le soir cette façade amorçant cette séquence urbaine liée aux activités nautiques. Le bureau
du responsable fait partie intégrante de ce volume afin de favoriser les échanges avec le public. Un espace
d’attente est proposé pour les personnes qui viennent en groupe.
Depuis l’accueil 2 sas symétriquement situées par rapport au comptoir permettent de camoufler l’entrée vers
les WC hommes et femmes, et l’accès aux vestiaires.
L’aménagement nécessitera des banquettes et des casiers individuels. Afin d’optimiser les couts de
construction et d’entretien, les vestiaires sont organisés de manière totalement symétriques, avec toutes
les pièces d’eau au centre afin de permettre un éclairage naturel avec un vitrage opalescent en périphérie.
Afin de ne pas perdre la hauteur créée au dessus des pièces d’eau, un espace ajouré et accessible par une
échelle se trouve au dessus, contenant le ballon d’eau chaude ainsi que les installations techniques. Un
grande douche par vestiaires est proposée. La géométrie de l’espace des vestiaires pourra être adaptée pour
des configurations différentes, selon la demande du maitre d’ouvrage.
Les vestiaires donnent accès directement à l’espace de stockage des bateaux. Cet espace est organisé en une
grande bande libre, permettant au bateaux de manœuvrer, et une bande de stationnements basée sur les
dimensions d’un bateau de type laser avec des espaces pour circuler de part et d’autre. Cette organisation
flexible permet à la fois d’avoir des emplacements réservés, et un espace un peu plus malléable pour permettre
des entretiens divers simultanément selon la fréquentation. Une longue bande de stockage permettra
d’installer des mats, des cordes, des rames, gilets de sauvetage, et toute sorte d’équipements. Une zone de
lavage est installée le long de la rampe avec une évacuation d’eau.

Matériaux utilisés : Bardage métallique gris anthracite en extérieur et bois en intérieur

Sur ce lieu, il est question de créer un objet architectural simple sans figures de style, efficace, et élégant,
détaché des bâtiments environnants et ancré à l’activité nautique. L’idée d’employer le bardage métal permet
à la fois une bonne tenue aux vents marins, mais aussi de rappeler le passé industriel des ports. Le bardage
est le même en toiture qu’en façade, ce qui permet une lecture continue en le surplombant. La façade est
rythmée d’une seul type de fenêtre calé sur le rythme des joints debout. Les ouvertures dépendront de
la nécessité en aération et en lumière. Cela est valable aussi pour des éventuelles ouvertures zénithales.
L’intérieur de l’accueil, puisque c’est l’espace vitrine est habillé en bois lamellé collé pour donner de la chaleur
au cœur du bâtiment, et rappeler l’intérieur d’un bateau avec la forme de coque inversée. C’est la bande
la plus petite mais qui nécessitera les prestations les plus qualitatives. La bande vestiaires/sanitaires sera
habillée en carrelage blanc afin de réduire les frais d’entretien et palier à l’humidité créée par les douches.
La troisième bande sera brute à l’exception des deux murs latéraux qui seront enduits. La stratégie qui a
poussé à faire ces choix est de mettre en avant les matériaux les plus nobles pour les surfaces visibles, et
utiliser des matériaux fonctionnels et efficaces dans les espaces qui nécessitent de l’entretien, afin de donner
à l’espace urbain l’image d’un bâtiment à la fois simple par sa réponse formelle, et qualitatif par ses finitions.
Le choix structurel des portiques en acier permettra de réduire les fondations, et de porter sur les 19m de
la façade tous les 6 mètres, ce qui se traduit par 10 poteaux ancrés sur des semelles filantes en béton. Les
éléments techniques de ventilation et le ballon d’eau chaude seront localisés dans un faux plafond au dessus
de l’espace des toilettes et des douches.

 



Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :